Ressources FLE à imprimer

DATE DE PUBLICATION

30.05.2021
L’importance de la mémoire

Certains parents et professeurs s’inquiètent que l’apprentissage scolaire ne fasse plus autant travailler la mémoire chez les enfants qu’auparavant, privilégiant à la place le développement du sens critique, de l’analyse littéraire, du débat philosophique ou encore de l’expression personnelle. Les exercices visant à développer la mémoire brute, le fameux ‘par cœur’, sont souvent dépréciés voire bannis. On assimile et rapproche effectivement cet apprentissage à un travail de « recrachage », de « régurgitation » en opposition à l’analyse, qui, elle, développerait mieux l’intellect et la sociabilisation chez l’enfant.

Pourtant, l’exercice de la mémoire est de loin l’un des plus importants pour améliorer notre intelligence et n’empêche en rien celui de l’analyse qui, de toute évidence, demande de faire appel au premier.

Pourquoi la mémoire est effectivement la première complice
de notre réussite et de notre humanisation ?

La mémoire, c’est la bibliothèque de notre esprit, le lieu où nous pouvons aller pour consulter une connaissance, la mettre en comparaison avec d’autres, en corriger certaines ou en améliorer le contenu, y rajouter des ouvrages, s’en inspirer pour en créer de nouveaux à y placer, etc. Votre mémoire, c’est aussi un lieu intime où vous pourrez ranger dans un coin les ouvrages que vous n’appréciez pas, mettre dans un autre ceux qui ne semblent pas avoir d’utilité actuelle ou au contraire mettre en tête de gondole vos informations les plus précieuses, les plus belles ou les plus récentes jusqu’au prochain inventaire !

Votre mémoire, c’est aussi un endroit où vous seul avez le droit et le pouvoir d’y entrer. De ce fait, il est très difficile de demander de l’aide à quelqu’un d’autre dans ce domaine et l’accès à cette précieuse bibliothèque ne peut dépendre que de nous. Il est alors très important de faire le maximum pour que nous possédions un accès quasi illimité à cette bibliothèque, et ce dès l’enfance, afin d’y stocker plus d’informations et de nous en servir plus facilement pour affronter les difficultés du quotidien. En l’exerçant dès le plus jeune âge, l’adulte donnera alors un immense coup de pouce à l’enfant qu’il a en charge jusqu’à ce qu’il devienne à son tour un adulte.

Toute connaissance n’étant pas que de répétitions de faits, il ne s’agit pas de mettre de côté toute autre compétence à développer, mais nous partons ici du postulat qu’il s’agit de la base de ces autres connaissances, et que la mémoire sert d’appui au reste de nos compétences.

1) Mémoire développée = plus d’autonomie

La recherche de l’autonomie est primordiale pour permettre aux plus jeunes de grandir convenablement et être des adultes en pleine possession de leurs moyens. Une bonne mémoire y aidera nécessairement. Un enfant possédant un plus grand catalogue d’informations en tête aura moins besoin de poser des questions aux autres individus et pourra s’en remettre plus facilement à lui-même. Il lui suffira de plonger dans ses souvenirs, anciens ou immédiats, pour se rappeller d’un savoir-faire pour le reproduire ou retrouver la réponse à une question qu’il a peut-être déjà entendue auparavant et se libérera davantage de la servitude de l’ignorance. On doit alors lui enseigner à trouver des moyens de mémorisation efficaces à court et long terme pour mieux anticiper et agir en fonction de ce qu’il va rencontrer, seul ou en groupe. Si la répétition de faits est un moyen de mémorisation efficace, la compréhension d’un phénomène l’est plus encore. Aidez vos enfants et élèves à comprendre et à reproduire des actions pour les pousser à s’approprier une connaissance ou un savoir-faire et s’affranchir de la dépendance aux autres.

2) Grande mémoire = moins de perte de temps

On a bien plus vite fait de chercher quelque chose dans son esprit que dans un livre, sur internet ou même en demandant à quelqu’un d’autre ! Exercer sa mémoire et celle des enfants est un gain de temps évident qu’il convient là encore de tenter d’améliorer.

3) Richesse des souvenirs = plus de faits à comparer

L’analyse est un travail de comparaison incluant en général un fait nouveau au minimum qui fait l’objet de cet analyse. On dissèque cet élément et on le met en relation avec d’autres, on en teste les réactions ou encore on cherche son origine, on le manipule en le plaçant dans tel ou tel contexte, etc. Ces éléments à comparer ne se trouvent pas forcément sous nos yeux au moment de notre réflexion.

Si je possède plus de faits en mémoire, de par un apprentissage précédent, j’aurais plus d’outils à disposition lors de chaque nouvelle analyse. Pour me permettre de mieux analyser, ma mémoire sera mon meilleur allié, ne serait-ce que parce qu’on aura mémorisé une formule, un calcul, une règle toute faite qui facilite son appropriation et un emploi rapide.

4) Plus grande mémoire (= passé) = plus d’anticipation (= futur)

La mémoire du passé permet de limiter les erreurs pour le futur, en se souvenant d’un fait ou d’un cheminement de pensées. Grâce à une grande mémoire, j’anticipe ce qui peut se produire et je limite les difficultés à venir.

5) La mémoire aide à l’humanisation

On oublie souvent que la mémoire est plus qu’une simple poésie récitée, une paire de cartes identiques à retrouver, une série de chiffres à répéter, etc. Il est extrêmement important de considérer l’importance de la mémoire émotionnelle.

Le parent ou l’éducateur d’un enfant doit faire travailler ce type de mémoire et échanger avec lui à propos de ses émotions et du souvenir des événements déclencheurs de ces émotions, négatives mais aussi positives.
Dans les faits, cela peut être utile à bien des égards, en se souvenant précisément d’une douleur pour éviter de l’infliger aux autres parce qu’on saura la retrouver dans notre mémoire et la déprécier, ou bien en se rappelant d’un geste affectif pour rassurer, ou encore en repassant dans son esprit de bons ou moins bons souvenirs pour comprendre où ils peuvent mener chez soi-même ou chez les autres.
Ce travail aide à la compassion et à l’humanisation des individus.

6) Mémoires individuelles = mémoire collective

À plus grande échelle (famille, village, peuple), nous nous devons de mémoriser ensemble des faits selon notre perception propre. Regroupées, ces mémoires individuelles forment une mémoire collective qu’il sera ainsi possible de consulter tous ensemble pour s’ajuster les uns les autres, échanger et parfois même réparer les ouvrages de notre bibliothèque mentale trop usagés, de rouvrir ensemble les pages joliment illustrées de certains et surtout, de transmettre ces souvenirs à d’autres et aux générations futures avant de les emporter définitivement avec soi, clé comprise.

7) Développer tout type de mémoire !

Mémoire visuelle, mémoire auditive, mémoire corporelle, sensorielle, gustative, olfactive…
Tellement de types de mémoire peuvent et doivent être entraînées au cours de notre vie !
En variant le travail de mémorisation, je peux très tôt savoir laquelle est mon point fort et y faire appel plus souvent que les autres pour retenir telle ou telle information. Il ne faut cependant en négliger aucune et les travailler toutes continuellement car il se peut qu’un autre type de mémoire prenne le dessus au cours du temps.

Le travail de mémorisation se fait tout de même sans y prêter attention et de façon automatique, par exemple lorsqu’elle nous aide à repérer dans le noir la disposition des meubles d’une pièce afin de ne pas nous y cogner en marchant, ou bien en enregistrant une odeur suspecte et dangereuse qui nous poussera à réagir en la rencontrant à nouveau. Cette mémoire est une mémoire de survie naturelle qui se fait malgré nous et pour notre bonheur. Toutefois, la société humaine nous confronte de plus en plus à des problèmes que cette mémoire seule ne suffit pas à faire éviter : retenir un code bancaire ou un mot de passe sur internet, se souvenir d’un chemin précis en pleine ville, de nos dépenses du mois, des préférences culinaires d’une personne à qui on cherche à plaire, de la dernière loi à avoir été votée et appliquée, etc.
Du plus au moins important de nos soucis, une bonne mémoire pourra presque toujours nous aider à sortir d’un mauvais pas, et varier les situations d’apprentissage ‘par cœur’ durant l’enfance aidera l’adulte à mémoriser le plus d’informations possibles avant même de savoir si elles lui seront très utiles ou non.

Comme dans tout apprentissage qui soit, il ne faut pas oublier que l’enfant est un futur adulte, état qui constitue la plus longue période de sa vie. Le former dans ce but lui donnera les bases de sa vie future qu’à son tour il pourra transmettre et participera à la continuité de ce qui est important pour notre propre fonctionnement.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Apologie du manuel scolaire. Et le choix pédagogique ?

Apologie du manuel scolaire. Et le choix pédagogique ?

On l’entend souvent dans le monde de l’éducation : « Laissons la liberté pédagogique aux professeurs. » Parfois, l’utilisation d’un manuel, plus particulièrement d’un manuel commun à des classes de même niveau, est perçu d’un mauvais œil et comme mettant un frein à...

Activité sur l’impératif (A1)

Activité sur l’impératif (A1)

Voici une petite activité très simple à mettre en place, dont le but est de travailler le temps de l’impératif. 16 personnes ont laissé des messages à vos élèves ! Ils les lisent un à un et trouvent quels verbes utilisent l’impératif et quel est leur infinitif. On en...

Plastifier sans plastifieuse

Plastifier sans plastifieuse

Dans l’optique de prolonger la vie de vos ressources imprimées, il convient de plastifier les éléments papier de vos jeux et autres ressources pour la classe. Mais comment s’y prendre lorsque nous ne possédons pas de plastifieuse dans la salle des professeurs, qu’elle...

Plastification : les erreurs types

Plastification : les erreurs types

Dans l’optique de prolonger la vie de vos ressources imprimées, il convient de plastifier les éléments papier de vos jeux et autres ressources pour la classe. Mais tout cela ne peut pas être fait n’importe comment et on peut perdre du temps, de l’argent et beaucoup de...

Jeu de société enfant et français : Doudou

Jeu de société enfant et français : Doudou

Vous voulez entraîner des enfants à coopérer ? Vous cherchez une façon de motiver vos petits élèves de FLE ou de cycle 1 ? Vous voulez les aider à replacer du vocabulaire dans un contexte proche d’eux tout en permettant leur mémorisation ? 🧸🧩 Le petit jeu tendre et...

Jeu de société enfant et français : Fabulia

Jeu de société enfant et français : Fabulia

Vous aimez les contes et les mondes fantastiques ? 🧙‍♂️🧚‍♀️ Vous voulez faire participer vos élèves à la narration et à la création d'une histoire ? Vous aimez les beaux graphismes et le matériel de qualité ? Voici un livre-jeu qui pourrait convaincre les plus et...

Quel matériel en salle des professeurs FLE ?

Quel matériel en salle des professeurs FLE ?

Posséder un bon matériel facilite vos préparations de cours et rend plus agréable les moments passés dans la salle des professeurs. Cela fait gagner du temps et donne une atmosphère plus professionnelle. De quoi devrait disposer une salle de professeurs FLE ?  ...

Comment exploiter une chanson pour le FLE ?

Comment exploiter une chanson pour le FLE ?

Vous enseignez le français et vous aimez la musique ? Vous pensez que les chansons sont un des meilleurs moyens d’apprendre une langue ? Vous avez raison ! Il est vrai qu’il est toujours agréable de découvrir / faire découvrir et d’écouter de la musique quand on...

4 particularités de la médiathèque enfants

4 particularités de la médiathèque enfants

Cet article de blog est un aparté de l’article suivant : Penser et aménager la médiathèque FLE – tout public   La médiathèque pour les enfants doit avoir sa propre place et nécessite un aménagement particulier !   1. Rangement dans les étagères    ...

Penser et aménager la médiathèque FLE – tout public

Penser et aménager la médiathèque FLE – tout public

Voir aussi articles : 4 particularités de la médiathèque enfants et Penser et organiser sa salle de classe enfants.   Tout établissement scolaire possède une médiathèque, ou du moins un espace livres / DVD qui permet aux élèves d’emprunter du matériel culturel en...

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (3/3)

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (3/3)

Cet article est le dernier d'une série de 3 articles découpés comme suit : Partie 1 : L’âge du public Le nombre d’élèves La langue d’enseignement (différente de la langue enseignée) Partie 2 : La motivation du public Le programme à suivre / L’autonomie du professeur...

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (3/3)

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (2/3)

Cet article est le deuxième d'une série de 3 articles découpés comme suit : Partie 1 : L’âge du public Le nombre d’élèves La langue d’enseignement (différente de la langue enseignée) Partie 2 : La motivation du public Le programme à suivre / L’autonomie du professeur...

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (3/3)

Les différences entre le FLE et l’Éducation Nationale (1/3)

Cet article est le premier d'une série de 3 articles découpés comme suit : Partie 1 : L’âge du public Le nombre d’élèves La langue d’enseignement (différente de la langue enseignée) Partie 2 : La motivation du public Le programme à suivre / L’autonomie du professeur...

Enseigner le français en français

Enseigner le français en français

Il y a un exercice auquel nul autre corps de métier que celui du FLE se prête et qui, lorsqu’on explique qu’il fait partie intégrante de notre profession, dépasse parfois la compréhension de nos interlocuteurs : il s’agit de celui qui consiste à enseigner une langue à...

Création graphique

Création graphique

Pour nos ressources FLE, nous tenons à créer nos graphismes et illustrations nous-mêmes, puisque que cela fait partie de nos compétences annexes ! Cette partie de la création de nos ressources s’avère un vrai plaisir et un enrichissement professionnel en développant...

Penser et organiser sa salle de classe enfant

Penser et organiser sa salle de classe enfant

À l’heure où les centres de langue cherchent de plus en plus à développer les cours enfants, il y a un point essentiel sur lequel on oublie trop souvent de s’attarder et qui a, peut-être plus que tout le reste si on s’y penche bien, un impact beaucoup plus direct et...

Penser et organiser sa salle de classe enfant

Aide à la transition vers les cours jeune public

Depuis quelques années déjà, il est demandé aux écoles de langue française de s’ouvrir à un public de plus en plus jeune, afin de faire profiter des effets positifs prêtés à l’apprentissage des langues dès l’enfance en offrant des cours à tout âge. Nous savons que cet...

Catégorie enfants – Première ressource !

Catégorie enfants – Première ressource !

Aujourd’hui, nous sommes très heureux d’ajouter à notre site une toute nouvelle catégorie de ressources FLE, à savoir la catégorie ENFANTS !   Basés sur la simplicité d’utilisation, l’esthétisme par de jolies formes et couleurs qui séduiront, nous l’espérons,...

Nouveau cours !“Raconte-moi une histoire”

Nouveau cours !
“Raconte-moi une histoire”

La création du cours ‘Raconte-moi une histoire’ est parti d’un constat : dans de nombreuses méthodes de français, le thème de l’imaginaire et des contes n’est que trop peu abordé, si ce n’est pas du tout, même à des niveaux avancés. Serait-ce par crainte du côté...

Ouverture de la boutique !

Ouverture de la boutique !

Venez découvrir notre boutique de ressources FLE prêtes à l'emploi (jeux, cours, activités diverses) à destination des professeurs de français ! Après des années d'expérience dans l'univers du FLE, nous savons qu'il est parfois difficile de créer ses propres...

“J’ai déjà…” (A2-B1)

“J’ai déjà…” (A2-B1)

Chacun d’entre nous peut être fier d’une chose spéciale qu’il / elle a faite. Pas toujours parce qu’il s’agit d’une bonne action, mais parce que c’était plutôt, voire tout à fait, rare. Quelles actions de la liste avez-vous déjà fait ? Racontez-nous !   [gallery...

Cartes postales (A2)

Cartes postales (A2)

Voici des cartes postales envoyées des quatre coins du monde : retrouverez-vous le pays et le monument décrit ?